Le Logo du blog Up Monizze Le blog de la communauté Monizze

10 juin 2021

Employeur

Le bien-être des salariés: plus qu’une préoccupation d’une journée

Promouvoir le bien-être au travail des salariés

Ce samedi 12 juin, nous célébrons la “journée mondiale du bien-être” ou “Global Wellnes Day.” Cette journée a pour but de promouvoir le bien-être comme un concept holistique, impliquant plusieurs facteurs qui s’influencent l’un l’autre. Au travail, garantir le bien-être des salariés et leur sécurité est une responsabilité de l’employeur, imposée par le code du bien-être au travail. Mais qu’est-ce qu’assurer le bien-être de vos collaborateurs implique ? Comment tirer profit de l’élan d’intérêt provoqué par le 12 juin pour créer une culture d’entreprise bénéfique pour tous, 365 jours sur l’année ?

Pourquoi investir dans le bien-être ?

Il est bon tout d’abord de savoir pourquoi se préoccuper de la santé des salariés est si important. Mettre en place une politique de bien-être au travail uniquement parce que celle-ci est une obligation légale est bien sûr une possibilité. Pourtant, faire de vrais efforts pour garantir la santé de tous au sein d’une entreprise peut apporter de nombreux avantages.

Mettre en place une politique de bien-être holistique permet d’augmenter la satisfaction des salariés et ainsi de fidéliser votre personnel. De plus, des travailleurs en meilleure santé seront moins souvent absents, et plus productifs les jours où ils sont présents au travail. Investir dans le bien-être au travail permet de créer une meilleure atmosphère au bureau et de garantir une communication plus confortable entre tous les collaborateurs. Ceci n’améliore pas seulement les relations qu’entretiennent vos salariés entre eux, mais aussi celles qu’ils auront avec vous en tant qu’employeur. Ce n’est donc pas seulement l’entreprise qui bénéficie du bien-être de ceux qui y travaillent, mais également ces derniers – l’employeur y compris.

Qu’est-ce que le bien-être et comment le protéger ?

Pour être certain de correctement le préserver, mieux vaut avoir une idée claire de ce que le concept de bien-être représente. Celui-ci va au-delà d’un simple sentiment de sécurité, bien que cette dernière soit la base nécessaire au développement du bien-être. Une première étape de toute stratégie visant à améliorer le bien-être au sein d’une entreprise est donc de fournir des conditions de travail sécurisantes. Ceci passe par l’investissement dans des infrastructures et du matériel de qualité, mais aussi par la mise-en-place de différentes politiques contre le harcèlement ou la discrimination.

Une fois la sécurité garantie, il est possible de commencer à développer un véritable sentiment de bien-être. De nombreuses théories considèrent que celui-ci est composé de trois facteurs reliés entre eux : la santé physique, la santé mentale et le bien-être social.

1. La santé physique

La santé physique est sans doute la dimension la plus facile à comprendre de manière instinctive. Il y a de nombreuses manières de protéger la santé physique de ses collaborateurs. D’un côté, vous pouvez mettre à leur disposition des snacks sains tels que des fruits frais et fruits secs, ou bien contribuer à leur budget alimentaire en leur proposant des chèques-repas.

De l’autre, vous pouvez équiper vos infrastructures pour encourager l’utilisation du vélo lors des trajets domicile-bureaux, ou même proposer à vos travailleurs un plan de leasing vélo. Au-delà de ça, il est aussi important de prendre en compte que la santé physique passe également par le confort. Proposez à vos collaborateurs du matériel de bureau adapté et ergonomique – même quand ils travaillent depuis chez eux !

2. La santé mentale

Ce deuxième axe est très important à prendre en compte, le travail pouvant être une source de stress et mener jusqu’à un burnout. Pourtant, il est possible de prendre soin de la santé mentale de chacun pour qu’aller au bureau ne devienne pas source d’épuisement ou d’anxiété. Offrir de la flexibilité aux travailleurs, que ce soit en termes d’horaires, de lieu ou de méthode de travail est un bon début, tout comme leur offrir la possibilité de se développer et de varier leurs tâches. Un bon équilibre entre vie privée et travail est également indispensable à la gestion du stress.

3. Le bien-être social

En plus d’un corps et d’un esprit sain, tout individu a également besoin de relations saines. Garantir le bien-être social signifie créer une culture d’entreprise où la communication se fait de manière ouverte et respectueuse, et où les collaborateurs sont encouragés à créer des liens sociaux positifs (au travers de conversations informelles pendant les heures de travail, de “team buildings” et autres activités d’entreprise,…) La pandémie de COVID-19 et l’isolation ressentie par beaucoup de travailleurs soudainement forcés à travailler à distance a prouvé l’importance de cette dimension et son impact sur le bien-être global.

La dimension sociale du travail doit aussi prendre en compte la relation entre un salarié et son employeur. Faire en sorte que chacun se sente écouté devrait être un point central de votre politique de bien-être. Après tout, vos collaborateurs sont les plus à même de vous dire ce dont ils ont besoin pour se sentir à l’aise : ils sont les premiers concernés !

Une approche holistique

S’attaquer à ces trois composantes du bien-être est un bon premier pas pour prendre soin de vos collaborateurs tout au long de l’année. Un autre élément à garder à l’esprit pour que vos efforts soient les plus efficaces possibles est l’interconnexion des différents aspects du bien-être.

En effet, la possibilité de partager des moments informels entre collègues aide non seulement au bien-être social, mais diminue également le niveau de stress. Une baisse de stress ne sera pas seulement positive pour la santé mentale du travailleur, mais aussi pour sa santé physique (meilleur sommeil, moins de douleurs articulaires,…) Et si le sport est souvent vu comme un moyen d’améliorer sa condition physique, c’est aussi une activité qui a un effet antidépresseur et qui peut être pratiquée en groupe pour tisser plus de liens sociaux. Alors pourquoi ne pas proposer à vos collaborateurs d’utiliser la plateforme Activ’ pour faire du sport ensemble ? Ça ne peut leur faire que du bien !