Le Logo du blog Up Monizze Le blog de la communauté Monizze

4 octobre 2019

Commerçant / Employeur / Salarié

Chèque-repas électronique : Quel succès depuis son entrée en vigueur ?

Chèque-repas un succès

Auparavant, les chèques repas en Belgique étaient émis uniquement au format papier. Pour des raisons économiques, écologiques et pratiques, la carte électronique est alors apparue, jusqu’à devenir la seule méthode d’émission possible. Qu’en est-il de son succès depuis lors ? Quelle est la proportion de chèques repas électroniques en Belgique ?

Un développement rapide

La carte chèque repas a été lancée en Belgique le 1er janvier 2011. En coexistence d’abord de la version papier, ce format électronique connaît un développement rapide. Rien qu’en 2012, 200.000 utilisateurs ont opté pour celui-ci. Début 2015, ils étaient 530.000, soit 33% des bénéficiaires de chèques repas.

C’est d’ailleurs la même année que la version papier a cessé d’être émise. En effet, dès le 1er octobre 2015, plus aucun chèque repas papier n’a pu être octroyé. Les derniers en circulation pouvaient alors être utilisés jusqu’au 31 décembre 2015, pour complètement disparaître par après.

2,25 Milliards d’euros émis

En 2016, 348 millions de chèques repas électroniques ont été émis en Belgique, soit 2,25 milliards € et une augmentation de 10% par rapport à l’année précédente. Cela représente près d’1,7 million d’utilisateurs quotidiens, répartis dans 70.000 entreprises. Côté commerçant, plus de 22.000 sont affiliés à ce mode de paiement.

Et pour les écochèques ?

Beaucoup plus récents, les écochèques électroniques sont émis depuis le 1er mars 2016. Ils coexistent encore avec la version papier, mais connaissent un véritable engouement. Ainsi, en un an, près de 30% de ces chèques écologiques sont octroyés via la carte électronique.

Au total, plus de 1,6 million de salariés ont reçu des écochèques (papier et électronique) en 2016, au sein de plus de 80.000 entreprises. Cela représente près de 232 millions € (+15% par rapport à 2015).